Le mot du Président

Chers amis Croqueurs,

Cette année notre association fête son 25ième anniversaire, un quart de siècle de militantisme pour la sauvegarde de nos variétés fruitières anciennes, souhaitons que cela dure encore longtemps car le travail n’est pas terminé.

En 1994 quelques pionniers motivés, qui étaient alors adhérents à l’association de Touraine, ont souhaité créer une association autonome dans la Vienne.

Tout d’abord il faut remercier tous les bénévoles qui au fil du temps se sont investis avec beaucoup d’énergie pour porter les valeurs des Croqueurs dans tout le département, afin que notre association soit reconnue. Un énorme investissement pour tous ces passionnés qui se sont déplacés pour assurer ici et là, une exposition de fruits, un stand d’information, une démonstration de taille, de greffage.

Les mêmes ou d’autres se sont mobilisés pour multiplier les plants de variétés anciennes en créant une pépinière et en la faisant vivre et évoluer au fil du temps. D’autres activités ont vu le jour au fil des années, les animations et formations sur différents thèmes, les visites, les voyages, en résumé toute une série d’actions qui ont porté nos valeurs associatives. Il ne faut pas oublier non plus ceux qui se sont investis dans la gestion de l’association.

Un grand merci à tous les Croqueurs qui ont participé, durant ces 25 années à la vie active et prospère de notre groupe et un message d’encouragement pour ceux qui, demain, reprendront le flambeau.

A cette occasion je vous invite à venir nombreux le 5 octobre à l’inauguration du « Jardin des Croqueurs », ce site est le vôtre et le lieu de vie de l’association.

Je vous souhaite une bonne rentrée ainsi que de bonnes récoltes.

Bernard COLLOT

Publié dans Le mot du Président | Commentaires fermés sur Le mot du Président

25ieme anniversaire des CROQUEURS de la Vienne

______________________

 

Nous recherchons des bénévoles pour nous aider

dans la préparation et l’animation

de la journée du 5 octobre

Si vous êtes disponibles, venez participer aux réunions de préparation

Au Jardin des Croqueurs à Poitiers

  • Mardi 17 septembre 2019 à 10h00
  • Jeudi 3 octobre 2019 à 10h00

Merci pour votre aide

 

 

Publié dans Notre Pepinière | Commentaires fermés sur 25ieme anniversaire des CROQUEURS de la Vienne

Petit rappel sur la greffe en écusson, c’est la saison!

La greffe en écusson

Publié dans Notre Pepinière | Commentaires fermés sur Petit rappel sur la greffe en écusson, c’est la saison!

LE MOT DU PRESIDENT

 

Bonjour à tous,

Un hiver sec et doux, des arbres bien en fleurs, est-ce la recette pour une bonne récolte ? Il est bien trop tôt pour le savoir mais l’espoir du Croqueur est de remplir, la saison venue, son panier de bons et beaux fruits. Je voudrais attirer votre attention sur les partenariats que nous avons mis en place avec les collectivités et les associations amies. En effet, nous sommes de plus en plus sollicités pour implanter ou accompagner des projets de plantation ou de restauration d’arbres dans des lieux publics ou associatifs. C’est une très bonne nouvelle pour la sauvegarde des variétés fruitières. Plantés dans lieux préservés ces arbres seront protégés du développement de l’urbanisation et des agressions de la vie moderne. C’est ainsi que nous pourrons tous ensemble assurer la pérennité de nos variétés fruitières anciennes, avec des plantations diverses sur tout le territoire de notre département. Dans ces lieux de proximité, chacun pourra découvrir le rythme de la vie de l’arbre en observant toutes les étapes de la floraison à la consommation des fruits. Ce sera aussi l’occasion de constater la diversité fruitière, et de déguster des saveurs nouvelles ou oubliées. Dans ce cadre, souhaitons la bienvenue à nos nouveaux partenaires, les communes de Boivre La Vallée, Saint Benoit, Saint Sauvant et La Roche Posay, ainsi qu’à la communauté de communes Vienne et Gartempe et à l’association « l’Eveil » de Poitiers. Cordialement

Bernard COLLOT

Calendrier 2ème trimestre 2019

Publié dans Le mot du Président | Commentaires fermés sur LE MOT DU PRESIDENT

Greffe des fruitiers à noyaux

Jeudi 21 février les premières greffes

Publié dans Notre Pepinière | Commentaires fermés sur Greffe des fruitiers à noyaux

AG 2019

INVITATION AG 2019 ADHERENTS

Dimanche 13 janvier 2019 à BIARD
Foyer Guillaume d’Aquitaine

14h45 : Conférence, animation (ouvert au public)
« LE SOL UNE RESSOURCE »
animé par Laurent CANER et Jacky VICTOT

 

Publié dans Conférence | Commentaires fermés sur AG 2019

LE MOT DU PRESIDENT

calendrier des activités1ier trimestre 2019

Bonjour à tous,
Nous voilà à l’aube de la nouvelle année, j’espère qu’elle apportera à chacun
d’entre nous du bonheur et de la joie en famille et dans vos projets.
Le premier temps fort pour notre association sera l’assemblée générale du 13
janvier. J’espère que vous serez nombreux à y participer pour nous faire part de
vos remarques et suggestions. C’est ensemble que nous devons définir les
orientations de notre association.
L’après-midi sera consacré à une conférence débat, sur un sujet peu abordé, mais
qui concerne tous ceux qui ont les pieds sur terre, « le sol, une ressource »
Au printemps, nous compléterons cette approche du sol par des ateliers d’échanges
sur le terrain, ce qui nous donnera une vision complémentaire de la vie du sol, de
ses habitants et de leur fonction
Vous trouverez ci-après le calendrier des activités de ce premier trimestre ce sont
surtout les démonstrations de greffage et de taille qui seront d’actualité.
J’espère que vous serez encore nombreux à nous accompagner lors de ces journées,
vous pouvez inviter vos amis. Vous pouvez aussi vous impliquer dans ces
manifestations. La plupart d’entre nous possède, par son expérience de
« Croqueur », un savoir et des connaissances qu’il peut partager avec les autres.
C’est dans le partage des pratiques de terrain que notre communauté s’enrichira.
Je n’oublie pas l’activité pépinière et j’en profite pour remercier les adhérents qui
se mobilisent tout au long de l’année pour faire vivre cette activité qui bénéficie à
bon nombre d’entre nous.
Un grand merci aussi à ceux qui participent à la vie de l’association d’une manière
plus transparente, mais primordiale. Mes pensées vont d’abord vers la secrétaire, le
trésorier et quelques autres qui donnent du temps à l’association sans compter.
Dans l’attente de vous rencontrer, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.
Cordialement
Bernard COLLOT

calendrier des activités1ier trimestre 2019

 

 

 

Publié dans Le mot du Président | Commentaires fermés sur LE MOT DU PRESIDENT

Arrachage pépinière 2018

Bonne participation à l’arrachage des plants. Bêchage et transfert des plants les moins vigoureux. Préparation des commandes. Avec la sécheresse nous avons constaté quelques pertes et une croissante peu développée.

Et le traditionnel repas très convivial et tout cela avec le soleil.Merci à tous.

La remise des commandes s’est effectuée, comme chaque année, au verger de l’Université au Défend à Mignaloux Beauvoir.

Publié dans Notre Pepinière | Commentaires fermés sur Arrachage pépinière 2018

EUROPOM 2018 a Troyes

La grande exposition européenne de fruits des terroirs. « EUROPOM ». Elle a lieu tous les 5 ans en France

Bonne participation 5300 visiteurs, présentations et animations très intéressante.L’organisation parfaite, plus de 100 bénévoles ont participé au bon déroulement de ce W.E. La ville de Troyes est magnifique avec sa cité médiévale, maisons, églises et cathédrale font tout son charme.

Publié dans Conférence, Pomologie | Commentaires fermés sur EUROPOM 2018 a Troyes

Les origines de la pomme

Les 27 et 28 octobre 2018 se tiendra, à Troyes, la grande exposition européenne de fruits des terroirs. « EUROPOM ». Elle a lieu tous les 5 ans en France . C’est une présentation fruitière qui permet de découvrir en un seul lieu plus de 2000 variétés de pommes et poires des départements français et pays européens voisins. Les Croqueurs y échangeront leurs expériences et leurs connaissances en pomologie, greffe, taille et traitements,l’étude des terrains et la génétique. De multiples questions seront abordées sur les différentes variétés et l’origine de la pomme .

Le nombre de variétés de pommiers issues de pépins ou de la recherche se multiplie d’année en année. À l’autre bout de la chaîne, des milliers de fruitiers disparaissent entre 100 ans et 300 ans, frappés par la limite d’âge. C’est pour sauver ces variétés anciennes et le patrimoine qu’elles représentent que ce sont créés, en France, à partir de 1970, des associations pomologiques animées par des passionnés. L’Association Nationale des Croqueurs de pommes est née dans ce contexte et se targue d’avoir sauvegardé ainsi plus de 750 variétés de Pommes. Dans la Vienne nous nous associons à cet immense projet et greffons tous les ans plus de 500 arbres qui sont plantés à l’automne dans les jardins et vergers de nos adhérents.

Madame Catherine Peix, réalisatrice de cinéma, est venue nous faire bénéficier de ses travaux et recherches réalisés au Kazakhstan sur les origines de la pomme lors de notre AG. Nous avons partagé sa passion sur le Kazakhstan et les forêts de pommiers sauvages datant de l’époque des dinosaures qu’elle nous fait découvrir par le film qu’elle vient de réaliser intitulé « l’origine de la pomme ou le jardin d’Eden retrouvé » un film qui nous transporte aux origines du plus célèbre des fruits. Elle vient de passer plusieurs mois dans les montagnes du Tian Shan où se trouvent tous les secrets de l’origine de la pomme. Le Tian Shan, signifiant les monts célestes, avec une longueur de 2500 km et une largeur de 3 à 400 km couvre environ un million de km2 et s’étend du Kazakhstan à la Chine. Cette région montagneuse, au climat rude, est restée inviolée et abrite une faune et une flore originelles. On y trouve, entre autres, des pommiers sauvages que Catherine Peix a longuement filmés, dont la diversité interpelle. C’est grâce à des chercheurs Kazakhs, notamment Aymak Djangaliev, maintenant décédé, qui a découvert ce paradis, qu’elle s’est trouvée bien accompagnée dans sa recherche. Un jour, un ami généticien lui parle de forêts de pommiers au Kazakhstan. « Ça m’a intriguée, dira-t-elle, J’étais aussi intéressée par l’homme, Aymak Djangaliev, scientifique qui a défié le régime de Staline en s’intéressant, dans la clandestinité, à la biodiversité et à la conservation des espèces ».En 2005, personne dans le monde ne savait que ces forêts primaires existaient au Kazakhstan. » Aymak Djangaliev lui a, en quelque sorte, confié la mission de sauvegarder ce patrimoine inestimable de Malus Sieversii, pommiers sauvages des montagnes d’Asie Centrale dont l’origine remonte à plus de 5 millions d’années. Catherine Peix a découvert et filmé des milliers de pommiers de toutes tailles, parfois gigantesques et très âgés, produisant des fruits sucrés naturellement, aux saveurs agréables et variées. Ces pommiers, à l’état sauvage possèdent des gênes de résistance aux principaux fléaux, maladies et insectes, qui ravagent les pommiers cultivés aujourd’hui dans le reste du monde. A terme, le mode de culture des fruitiers, dans les vergers industriels actuels, prépare un drame. On constate que les pesticides employés

entre 30 et 40 fois l’an dans ces vergers, protègent de moins en moins des attaques de champignons et autres maladies. Il est donc à craindre qu’il faille, dans les années à venir, accroître les doses de ces produits reconnus très dangereux pour l’homme, tout cela pour faire que tous ces vergers soient économiquement rentables.

Malus Sieversii De 300 ans

 

 

Comment s’est propagé le Malus Sieversii sur ces milliers d’hectares pour en obtenir des forêts, sans la main de l’homme?

 

 

 

Les montagnes du Sian shan, au fil du temps et depuis la préhistoire, se sont en partie couvertes de sols fertiles. Elles se sont alors peuplées d’ours qui ont trouvé là, loin des hommes, un habitat hospitalier. Sans aucun doute, l’ours a adapté son régime alimentaire à ce qu’il a trouvé dans les forêts, le miel, les plantes, les racines et les fruits. Brièvement, l’ours du Tian shan a contribué durant plusieurs millions d’années à propager la pomme en se nourrissant des fruits les plus sucrés. Les pépins protégés naturellement, avalés peuvent traverser le tube digestif de l’ours sans être endommagés et être expulsés dans les matières fécales, milieu idéal pour lever et donner de nouveaux arbres. Pendant tout ce temps, des hordes de chevaux sauvages ont grandi, contenues à la périphérie de ces forêts par la peur de l’ours et participé à la propagation des pommiers. Les chevaux apprécient aussi les pommes sucrées et les pépins, non endommagés par les mâchoires et les intestins, sont rejetés viables dans les excréments. De ce fait, on peut penser que les chevaux ont contribué à semer des pépins à la lisière des forêts et dans les plaines. Il y a beaucoup à dire sur ce beau voyage accompli par la pomme avant qu’elle ne devienne un gros fruit juteux et sucré que nous connaissons sur nos tables et dans les forêts filmées par Catherine Peix.

C’est peut-être dans ces forêts de fruitiers qui se sont protégés contre les maladies et les insectes que se situe le salut de l’humanité tout entière par la fin proclamée des pesticides. Bénéficiant de ces découvertes du Kazakstan, souhaitons que les chercheurs puissent créer pour le reste du monde des spécimens aussi résistants aux agents pathogènes.

Après tout, on a bien réussi à éradiquer le phylloxéra. Pourtant, on peut rester inquiet à la pensée que la main de l’homme a déjà détruit 70 % de la superficie de ces forêts. Travaillons tous activement pour que nos enfants et petits-enfants puissent croquer, toute leur vie, des pommes de la qualité de celles du Kazakhstan. Merci Catherine Peix pour ce beau témoignage.

André Gaud Trésorier de l’Association des Croqueurs de Pommes

Publié dans Conférence, Pomologie | Commentaires fermés sur Les origines de la pomme